Nono40.developpez.com
Le petit coin du web de Nono40
SOURCES TESTS DELPHI WIN32 AUTOMATISMES DELPHI .NET QUICK-REPORT

Les nouveautés de Delphi 2009

Cet article présente les nouveautés du nouvel IDE de Codegear : Delphi 2009.

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Introduction

Delphi 2009 connu sous le nom de code Tiburon est maintenant disponible.
De nombreuses nouveautés sont incluses dans cette version. Certaines sont des avancées majeures, d'autres ne sont que des évolutions simples.
Nous allons ici vous présenter les nouveautés principales.

Image non disponible

II. Unicode

C'est la principale évolution de Delphi 2009 par rapport aux versions précédentes. L'utilisation de l'Unicode est maintenant complètement intégré dans le langage, la VCL et l'IDE.
Nombreux sont ceux qui ont eu à gérer des encodages plus ou moins difficiles ou utiliser des composants tiers pour gérer l'affichage de langues non latines comme l'Arabe ou le Chinois. Avec cette nouvelle version de Delphi, tout est Unicode.

II-A. Unicode dans le langage

C'est le grand changement de l'intégration de l'Unicode : le type String est maintenant équivalent au type UnicodeString (de même que Char et PChar sont équivalents à WideChar et PWideChar). Ce changement permet de stocker des chaines Unicode dans n'importe quelle propriété d'un composant sans devoir réécrire le code.

Image non disponible

Attention tout de même: ce changement demandera à vérifier/modifier une partie du code existant, surtout si vous faites appel aux PChar. Le type Char étant maintenant sur deux octets au lieu d'un, tous les opérations faites avec des Char et PChar pour traiter des octets deviendronts fausses. De nombreux warnings sont générés par le compilateur dans ce cas, ils vous aiderons à mettre à jour le code. Notez que si votre code doit rester en codage Ansi dans Delphi 2009, il suffit de déclarer les vairables en AnsiChar ou lieu de Char, AnsiString ou lieu de String et PAnsiChar ou lieu de PChar.

L'évolution du langage permet aussi d'utiliser des caratères unicode dans le code pour le nommage des identificateurs, que ce soit pour des variables, des composants ou même des Unités.

Image non disponible

Si votre code doit être aussi utilisé par les versions précédentes de Delphi, il est recommandé de n'utiliser que les caractères habitules pour les noms de variables.

Pour en connaitre d'avatange sur l'intégration de l'unicode dans Delphi 2009, consultez l'artilcle de Damien Griessinger
Présentation : Delphi 2009 et l'UNICODE

II-B. Unicode dans la VCL

La VCL a été revue pour utiliser de l'unicode dans toutes les propriétés contenant des chaines :

Image non disponible

III. Classes génériques

Les classes génériques sont la deuxième nouveauté importante dans Delphi 2009. Elles existaient déjà avec la version .NET de Delphi, elles sont maintenant aussi disponibles pour Delphi Win 32.

Une classe générique est un modèle de classe définissant des comportements communs sur des types différents.
Exemple issu des sources de Delphi :

 
Sélectionnez

type
  TList<T> = class(TEnumerable<T>)
    // ...
  public
    // ...
    
    function Add(const Value: T): Integer;
    procedure Insert(Index: Integer; const Value: T);

    function Remove(const Value: T): Integer;
    procedure Delete(Index: Integer);
    procedure DeleteRange(AIndex, ACount: Integer);
    function Extract(const Value: T): T;
    
    procedure Clear;
    
    property Count: Integer read FCount write SetCount;
    property Items[Index: Integer]: T read GetItem write SetItem; default;
  end;

Cette Classe TList<T> définit le comportement d'une liste d'objets T. Ensuite, si vous avez besoin d'une liste d'entiers, vous utiliserez la classe TList<Integer>.

Si vous désirez en connaître plus, vous pouvez consultez l'article de Laurent Dardenne : Les génériques sous Delphi .NET

IV. Autres nouveautés du langage

IV-A. TStringBuilder

La classe TStringBuilder est une nouvelle classe de construction de chaine. Elle est plus rapide que le traitement classique du String, car elle contient un buffer interne qui n'est pas alloué/desalloué à chaque modification. Elle ne contient pas non plus de compteur de référence.

Cette classe s'utilise comme la classe System.Text.StringBuilder du framework Dotnet, facilitant ainsi la compatibilité d'application entre Delphi pour Win32 et Delphi pour .NET.

IV-B. Evolution de TObject

Le type TObjet comporte trois nouvelles méthodes virtuelles :

  • ToString : retourne une chaine représentant l'objet.
  • GetHashCode : retourne un code d'indentification de l'objet, ce code permet de comparer le contenu de deux objets différents de la même classe.
  • Equals : compare l'instance de l'objet avec l'instance passée en paramètre

Ces méthodes étant virtuelles, il appartient aux classes descendantes de les implémenter. Le fait qu'elles soient définies au plus bas niveau permet de les utiliser sur n'importe quelle classe d'objet.
A noter que ces méthodes existent déjà sur le TObject de base du framework .NET.

IV-C. Méthodes anonymes

Une méthode est une méthode sans nom dont le code lui même est stocké dans une variable. Le code affecté garde une trace de l'environnement et des variables locales utile à son fonctionnement. Il n'est pas exécuté à l'affectation de la variable qui le contient, mais quand cette variable est elle-même appelée.

Pour utiliser les méthodes anonymes il faut toujours créer un type définissant le prototype d'appel de la méthode anonyme. Ici c'est une fonction retournant une entier.

 
Sélectionnez

Type
  TCompteur = Reference To Function:Integer;

Une variable de ce type est alors affectée en recevant directement le code inline ou par affection d'un autre fonction anonyme du même type.
Ici sur le bouton BtnCreer, on affecte le code devant être utilisé :

 
Sélectionnez

type
  TForm4 = class(TForm)
    ...
  private
    { Déclarations privées }
    Compte : TCompteur;
    ...
  end;

//..........

procedure TForm4.BtnCreerClick(Sender: TObject);
Var i:Integer;
begin
  // Initialisation variable locale
  i:=0;
  // On affecte la fonction anonyme à Compte qui
  // se chargera d'en garder la référence
  Compte := Function:Integer
  Begin
    // I est utilisé dans le code bien qu'étant une variable
    // locale de BtnCreerClick()
    Result := i;
    Inc(i);
    if i>2 then
      i:=0;
  End;
end;

Une fois que l'on a cliqué sur le bouto BtnCreer, on peut utiliser la variable Compte pour générer la valeur suivante du compteur. Par exemple on l'affiche une dizaine de fois :

 
Sélectionnez

procedure TForm4.BtnUtiliseClick(Sender: TObject);
Var N:Integer;
begin
  // On utilise Compte, le compteur va bien suivre la séquence
  // 0 1 2 0 etc...
  for N := 0 to 9 do
    Memo1.Lines.Add(IntToStr(Compte));
end;

IV-D. Exit accepte un paramètre facultatif

La procedure Exit accèpte maintenant un paramètre facultatif du même type que le type de retour de la fonction ou il placé. Ce paramètre est la valeur de retour de la fonction quand l'Exit est exécuté.
Par exemple :

 
Sélectionnez

Function Test(Valeur:Integer):Integer;
Begin
  // test valeur hors limite
  if Valeur<0 then
    Exit(-1);
  // Traitement
  Result:=Round(SQRT(Valeur));
End;

procedure TForm1.Button2Click(Sender: TObject);
begin
  ShowMessage(IntToStr(Test(-20)));// Affiche -1
  ShowMessage(IntToStr(Test(64))); // Affiche 8
end;

Cette nouveauté permet d'alléger le code, dans Delphi 2007 il faudrait écrire :

 
Sélectionnez

  // test valeur hors limite
  if Valeur<0 then
  begin
    Result := -1;
    Exit;
  end;

V. Gestionnaire de ressources

L'ajout, dans Delphi 2009, d'un gestionnaire de ressources facilite grandement leur gestion dans un projet.
Cet utilitaire est disponible dans le menu Projet->Ressources de l'IDE. Dans l'exemple suivant, nous avons ajouté une image et un curseur :

Image non disponible

Plus besoin de créer un .RES ni d'utiliser la directive $R. Les ressources sont incluses dans la compilation automatiquement.
Toujours avec l'exemple ci-dessus on peut utiliser le curseur comme suit :

 
Sélectionnez

Const
  crCurseur1=1;

procedure TForm1.FormCreate(Sender: TObject);
begin
// Le curseur est alors lu dans les ressources et ajouté à la liste des
// curseurs utilisables par l'application
  Screen.Cursors[crCurseur1] := LoadCursor(HInstance, 'CURSEUR');
// Le curseur est utilisable comme ceux prédéfinis :
  Button1.Cursor := crCurseur1;
end;

VI. Explorateur de classes

Un nouvel explorateur de classes permet de parcourir l'emsemble des classes de votre projet.
Pour l'afficher, il faut aller dans le menu Voir->Explorateur de classes, il se positionne dans la même fenêtre que l'explorateur de structure de l'unité :

Image non disponible

A partir de cet explorateur, il est possible de se positionner rapidement dans le code mais aussi d'ajouter des champs ou propriétés.
Par exemple, nous créons la classe vide suivante :

 
Sélectionnez

Type
  TTest=Class(TObject)
  End;

Dans l'explorateur de classes, TTest est bien ajouté à la liste. Si on effectue un click droit sur cette classe et ensuite Ajouter une propriété, une fenêtre permet de renseigner les paramètres :

Image non disponible

Nous avons juste donné le nom (NombreTest) et coché la case Créer un champ, le reste est rempli automatiquement avec les normes d'usage.
En cliquant sur OK le code devient :

 
Sélectionnez

Type
  TTest=Class(TObject)
  strict private
    function GetNombre : Integer;
    procedure SetNombre(val : Integer);
  public
    property Nombre : Integer read GetNombre write SetNombre;
  strict private
  var
    FNombre:Integer;
  End;

//............//

function TTest.GetNombre: Integer;
begin
	result := FNombre;
end;

procedure TTest.SetNombre(val : Integer);
begin
	FNombre := val;
end;

VII. Nouveautés de la VCL

VII-A. Nouveaux composants

VII-A-1. TCategoryPanelGroup

Le TCategoryPanelGroup permet de réaliser rapidement une palette d'outils ou d'options ressemblant à celle des composants de l'éditeur de fiches. Ce composant contient un ensemble de TCategoryPanel repliables.

Image non disponible

C'est ici sa présentation pas défaut mais il est possible de changer complètement l'apparence via l'inspecteur d'objets.

VII-A-2. TButtonedEdit

Ce composant est un dérivé de TEdit sur lequel il est possible d'ajouter un bouton sur la gauche et un sur la droite. Ces boutons sont dessinés via un TImageList. L'appui sur l'un des boutons génère un évènement ou plus simplement ils peuvent être associés à un TPopUpMenu pour faire une liste déroulante.

Image non disponible
Image non disponible

VII-A-3. TLinkLabel

Ce composant permet de mettre un label contenant un lien hypertexte cliquable. Il n'y a pas de propriété particulière: le champ Caption doit contenir un lien (ou des liens) composés à l'aide de la balise HTML <a>.

 
Sélectionnez

LinkLabel1.Caption := 'C''est un lien vers <a href="http://www.developpez.com">www.developpez.com</a>';

Les liens sont bien dessinés avec une autre couleur. un évènement particlier est déclenché sur le click sur un lien, cet évènement contient en paramètre l'adresse du lien.

Image non disponible

VII-A-4. TBallonHint

Ce composant est un composant non visuel permettant de modifier l'apparence du hint affiché sur un composant. Une fois placé sur la fiche il faut l'associer aux composants concernés par la nouvelle propriété CustomHint.

Image non disponible
Image non disponible

A noter qu'il est possible aussi de définir tous les composants d'une fiche en associant le BallonHint directement à la fiche et en laissant la nouvelle propriété ParentCustomHint à True pour les composants contenus.

VII-A-5. TRibbon

Ce composant permet de donner à vos application des barre d'outils semblables à celles d'office 2007. Voici en quelques clics de souris ce que l'on peut obtenir :

Image non disponible

VII-B. Evolution des composants de base

Delphi 2009 permet maintenant d'intégrer des images dans le TButton de base, ces images sont personnalisables pour les modes normal, survolé, enfoncé et desactivé du bouton. L'image peut être centrée afin de remplacer le caption du bouton.

Image non disponible

Le TEdit contient une propriété NumbersOnly permettant de n'entrer que des chiffres. Quand un caractère non autorisé est entré, une bulle s'affiche pour le signaler.

Image non disponible

VII-C. Support du PNG

Le TImage supporte maintenant le PNG, y compris les effets de transparence.
Dans l'image ci-dessous le logo CodeGear au format PNG est dans un TImage, cette image est placée sur sur trois TShape bleu, blanc et rouge afin de faire resortir les ombrages.

Image non disponible

VII-D. TImageList accepte tous les types d'image

Le TImageList permet maintenant de contenir tous les formats lisibles dans un TImage. Il n'est plus nécessaire de tout convertir en BMP pour remplir le TImageList.

VIII. Informations et téléchargement.

Si vous souhaitez télécharger le version entièrement fonctionnelle pendant 14 jours, vous pouvez vous rendre sur le site de téléchargement de CodeGear :
Télécharger la trial de delphi 2009
Bien que la page de téléchargement soit en Anglais, Delphi 2009 Trial est bien en Français.

En complément d'information, vous pouvez consulter la fiche technique en Français de Delphi 2009 :
CodeGear Delphi 2009 Fiche Technique FR

Comparez les caractéristiques des différentes versions Architecte, Entreprise et Professionnelle afin de mieux guider votre choix sur la version qui vous convient :
CodeGear Delphi 2009 matrice des fonctionnalités

En cas de question sur la nouvelle version de Delphi, vous pouvez consulter la FAQ Delphi 2009 de CodeGear :
CodeGear Delphi 2009 F.A.Q.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2008 Bruno Guérangé. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.